dimanche , 17 octobre 2021

Face à face

Temps de lecture : 2 minutes

Marina fit une belle frayeur à ses proches mais finit par s’en sortir. Elle passa quelques jours à l’hôpital puis rentra chez elle avec sa fille, Lola. La famille toute entière s’en réjouit. Caroline et Lydia ont fait de leur mieux pour soutenir la famille durant l’épreuve. Le jour où Marina rentra chez les Marcellus, Lydia était aux fourneaux s’empressant de repartir avant l’arrivée de la petite famille. Elle voulait éviter Alan à tout prix mais elle n’eut pas le temps. Tandis qu’elle mettait la main aux derniers préparatifs, un membre de la famille lui dit que Marina avait besoin d’elle. Elle fut surprise mais ne pouvait éviter la conversation pour ne pas éveiller les soupçons. Quand elle arriva, elle trouva Alan au chevet de sa femme et de sa fille.

-Alan, peux-tu nous laisser stp, dit Marina à son mari.
-Euh, qu’est-ce que tu vas dire à Lydia que je ne pourrais pas entendre, argua Alan.
-C’est une conversation entre filles Alan. Stp laisse-nous.
A contrecœur, Alan quitta la chambre. Tandis qu’il sortait, Lydia ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil au bébé. Etait-ce le fruit de son imagination ou elle ressemblait trait pour trait à Aline à sa naissance ? Lydia n’eut pas le temps de s’y appesantir car Marina l’apostropha.

-Alors Lydia, les présentations n’ont jamais été faites dans les normes mais je suppose que l’on sait à quoi s’en tenir l’une de l’autre. Je te mentirais si je te disais que je suis enchantée de te connaitre car…
-Et je serais la pire des menteuses si je te disais que je le sois aussi après cette entrée en matière, répliqua Lydia un peu en colère.
-Bien, répondit Marina d’un air narquois. L’introduction étant réglée, venons-en aux faits. Je me fiche qu’Alan et toi soyez des amis d’enfance. Je ne veux pas que tu t’approches de mon mari.
-Sentiments d’insécurité, ma chère ?, rétorqua Lydia.
-En aucune façon, simple précaution quand je sais que j’ai affaire à une femme sans scrupules.
-Si j’en étais vraiment une, je suis certaine que tu n’aurais plus de mari à l’heure qu’il est. Mais puisque tu tiens tant à être rassurée, laisse-moi te faire plaisir en te disant qu’Alan et moi n’avons plus de contacts depuis trois ans. Et cela continuera ainsi, dit Lydia en tournant les talons.
-Tu as intérêt à te tenir à carreau, lança Marina tandis que Lydia quittait la chambre rapidement.

Lydia s’en alla sans saluer personne et ne revint plus chez les Marcellus. Et quelque temps plus tard, Alan et sa famille regagnèrent les Etats-Unis.

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.

Visitez aussi

Surprise

Lydia se tenait à la fenêtre de sa maison. Cette maison qu’Harry lui avait trouvée …