mercredi , 21 février 2024

Jalousie

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 6 juillet 2023 à 13h37

C’était la Saint-Yves, le saint patron des avocats. Cette année, le Barreau organisait pour l’occasion une soirée à laquelle tous les avocats étaient conviés. C’était le genre de soirées que Charline détestait en temps normal. Cependant, son cabinet misait beaucoup sur le relationnel. Il fallait donc qu’elle y soit. Aller seule serait aussi s’exposer à se faire draguer à longueur de la soirée mais elle n’avait pas le choix. Pour comble de malheur, un embouteillage monstre l’obligea à arriver en retard. Quand elle arriva, la salle était déjà bondée. Elle dut donc subir le regard appuyé de ses collègues notamment ses collègues masculins. Tout cela n’était rien par rapport au coup de massue qu’elle reçut quand elle vit Ricardo accompagné d’une femme plantureuse et très jolie. Ils conversaient allègrement. Charline crut qu’elle allait s’évanouir quand un autre avocat lui adressa la parole. Elle dut faire bonne figure.

-Me Leblanc, content de vous voir.
-Plaisir partagé, Me Dorléans.
-Vous êtes très en beauté ce soir.
-C’est gentil merci. Vous êtes chic vous aussi.
-Puisque nous sommes seuls tous les deux, me ferez-vous l’honneur d’être ma cavalière pour la soirée?
-Avec plaisir.
Au cours de la soirée, le cavalier de Charline l’invita à danser et Ricardo en fit autant avec sa compagne. Les deux couples se retrouvèrent côte à côte sur la piste de danse. Charline s’efforçait de ne pas regarder et de se concentrer sur ce que racontait son partenaire mais c’était peine perdue. A la fin de la chanson, elle s’excusa pour aller aux toilettes. En sortant des toilettes, elle vit Ricardo qui était debout, près de la porte attendant visiblement quelqu’un.

-Je croyais que tu m’avais plaqu parce que je défendais des ordures. Comparé aux clients de Dorléans, mon cousin serait un enfant de choeur.
-Volcy, ne viens pas me chercher noise. Je n’ai pas envie d’entendre tes commentaires sur mon partenaire tout comme je n’en ferai pas sur ton amie aux gros seins.
-Pardon mais ce ne serait pas un commentaire ça?
-Juste un constat très cher.
-Je ne fais que constater aussi que tu es en compagnie d’un avocat sans scrupules.
-Je l’ai trouvé ici et nous avons fait la conversation parce qu’on était seuls tous les deux tandis que toi, tu étais bien accompagné dès mon arrivée.
-Serais-tu jalouse Charline?
-Je pourrais te retourner la question. C’est toi qui es venu m’agresser aux portes des toilettes pour femmes.
-Je ne t’ai pas agressé. Je voulais juste te parler. Charline, je…

“Rick, on y va”, interrompit une voix féminine. C’était la jolie femme aux gros seins. Ricardo regarda les deux femmes et prit la jolie femme par la main et s’en alla laissant Charline avec une envie de meurtre. C’est vrai qu’elle était jalouse.

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, journaliste ayant fait des études en Droit. Auteure.

Visitez aussi

Embrouilles

-Je n’aurais jamais cru que tu défendrais une ordure pareille, attaqua Charline aussitôt dans la …