dimanche , 27 novembre 2022

Mise au point

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 23 décembre 2021 à 20h12

Le petit groupe rentra dans le pays tout excité à l’idée de préparer le mariage de Caroline et de Stanley. Chacun avait ses raisons de se réjouir. Voyant Lydia à ses côtés, Hans se dit qu’il avait livré bataille à Alan et qu’il avait gagné. Elle n’était pas encore prête à accepter de parler d’avenir mais lui donnait l’espoir de l’envisager.

Caroline et Stanley avaient prévu de se marier pendant la période pascale. Lydia aidait activement son amie dans les préparatifs. Entre-temps, Hans prenait bien plus de place dans sa vie. Cependant, l’ombre d’Alan planait encore.

Le jour-j arriva et Alan était rentré au pays la veille. Il avait eu à peine le temps de voir ses deux amies tant elles étaient prises par les derniers préparatifs. Dans la soirée pourtant, Caroline eut le temps de lui parler.

-Jusqu’à quand Lydia et toi allez continuer à jouer aux idiots ?
-Quels compliments ! Je suis flatté, répondit-il.
-Alan, je suis sérieuse.
-A propos de quoi ?
-Quand vas-tu cesser de faire semblant d’avoir oublié Lydia ?
-Je ne fais pas semblant voyons.
-Parce que tu ne l’aimes plus ?
-Je l’aimerai toute ma vie mais si elle se sent plus heureuse avec quelqu’un d’autre alors autant que je lui laisse le champ libre.
-Ouh quel est cet amour ?
-Ne te moque pas Caro stp. Oui, j’aime Lydia autant. Au point de la laisser être heureuse sans moi.
-Mais elle ne l’est pas. Je te le jure. Hans est quelqu’un de bien et il fait tout pour qu’elle t’oublie mais c’est toi qu’elle aime.
-Ce n’est pas ce que j’ai cru comprendre. Lydia ne m’a pas laissé cette impression.
-Tu ne lui pas montré un quelconque intérêt non plus.
-Ecoute, Caro….
-Veux-tu que l’histoire se répète et que vos conjoints soient malheureux encore une fois par votre faute ?
-Arrête Caro stp. Ne me rappelle pas cette période.
-Vous avez assez souffert tous les deux. Il est temps que vous soyez heureux. Penses-y Alan.

Alan remercia chaleureusement son amie et lui promit de faire le nécessaire. Au lendemain, la cérémonie fut brève mais tellement belle qu’il donna à Alan le courage de faire ce qu’il devait faire depuis des années.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………..Caroline et Stanley étaient partis depuis quelques heures. Lydia s’était occupée des derniers invités. En s’activant, elle n’avait pas vu partir Hans et Alan aussi avait disparu. Qu’elle ne fut pas sa surprise de découvrir Alan dans l’une des chambres de la résidence où se déroulait la réception.

-Alan, je te croyais parti.
-Non, je discutais avec quelques-uns de nos anciens camarades.
-Oui, ils étaient tous présents. J’étais ravie de les voir.
-Moi aussi. Certains d’entre eux n’ont pas changé, dit-elle en riant.
-Oui, plusieurs d’entre eux se sont étonnés qu’on ne soit pas encore mariés.
-Ah…
-Cela veut dire quoi « Ah » ?
-Rien Alan.
-Tu es bien taciturne à ce sujet. Avant tu aurais plaisanté en entendant cela.
-Ça, c’était avant. Quand nous étions plus jeunes. Aujourd’hui, j’ai vieilli et…
-Vieille toi ? Les années n’ont aucun effet sur toi. En fait si, tu deviens plus belle avec le poids des années.
-Alan, ne me fais pas du charme stp.
-Je ne fais que dire ce que je ressens.
-Alan…
-Je t’aime Lydia.
-Alan, tu ne peux pas me faire ça.
-Quoi Lydia ? Te dire que je t’aime ?
-Tu ne peux pas revenir à chaque fois que j’essaie de repartir sur de nouvelles bases.
-Lyd…
-Il n’y a pas de Lyd qui tienne. J’en ai assez que tu joues avec moi.
-Lydia, je ne joue pas avec toi. Je t’aime vraiment.
-Et pourquoi avoir raté toutes les occasions que tu avais ? Pourquoi tu viens me perturber maintenant alors que je commençais à me faire à l’idée de partager ma vie avec quelqu’un d’autre ? Pourquoi ?
-Lydia…
-Laisse-moi tranquille Alan. J’ai quelqu’un dans ma vie et…
-Est-ce que tu l’aimes Lyd ? Réponds-moi stp. Tu aimes Hans ?
-J’aurais aimé connaitre la réponse à cette question aussi Lydia, rétorqua Hans qui suivait leur conversation.

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.

Visitez aussi

AMES SŒURS [Partie 4 – FIN]

– « Je ne pouvais pas mourir sans dire la vérité à mon mari. J’avais su pour …