jeudi , 23 septembre 2021

Nouveau départ

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 12 août 2021 à 12h25

Cinq semaines s’étaient écoulées depuis la mort d’Harry. Lydia peinait pourtant à se reprendre. Elle ne savait si c’était la mort d’Harry ou le départ d’Alan qui la chagrinait le plus. Quoiqu’il en soit, elle ne se levait du lit que pour le strict nécessaire. Ses parents étaient partis pour l’étranger et croyaient qu’elle s’était reprise depuis et ses amis avaient renoncé à la sortir de son lit sauf Caroline qui persévérait.

Ce matin encore, Caroline, qui avait les clés de son appartement entra dans sa chambre en faisant un maximum de tapage. Des deux, Caroline a toujours été la plus exubérante et celle qui aimait faire du bruit. Lydia sourit malgré elle à ce souvenir.
-Tu vas arrêter de faire du bruit ? Il est trop tôt pour ameuter les voisins.
-Lorsque le club du coin frappe, personne ne se plaint.
-Pas la peine d’en rajouter une couche alors.
-Oh mais si. Il faut te sortir du lit et j’ameuterai la terre entière s’il le faut.
-Okay, je vais faire un effort.
-Lève-toi Lyd sinon j’appelle la police.
-Okay, okay. Laisse-moi le temps de trouver mes chaussures et me laver le visage.
-Dépêche-toi sinon je défonce la porte de la salle de bains.
-D’accord la rabat-joie. J’y vais.

Quelques minutes plus tard, Lydia sortit de la salle de bains. Caroline réussit à la trainer dehors et elles commencèrent à courir. Gémissant au début, Lydia finit par y prendre du plaisir et fit même la course à son amie. Alors qu’elle allait lui lancer qu’elle avait gagné, elle s’écroula de tout son long. Caroline paniqua croyant que c’était de sa faute. Lorsque Lydia revint à elle, Caroline l’emmena aux urgences. Lydia lui assura que ce n’était rien, que la course qu’elle n’avait pas pratiqué depuis longtemps était surement la raison de la chute. Caroline ne voulut prendre aucun risque. Le médecin qui connaissait les deux amies et leur famille fit effectuer quelques examens et leur demanda de patienter. Elle posa aussi quelques questions auxquelles Lydia répondit. Le médecin revint quelque temps plus tard et demanda à voir Lydia seule à seule.
-Madame Marcelin, je sais que les choses ont été très dures ces temps-ci mais je pense que des félicitations s’imposent.
-Je vous demande pardon ?
-Vous êtes enceinte.
-Quoi ?
-Vous êtes enceinte.
-Euh de combien de temps ?
-De quatre semaines je dirais.
-Mon Dieu !
-Je sais que ce n’est pas facile mais ce bébé peut vous aider à prendre un nouveau départ.
-Oui, bien sûr, répondit Lydia distraitement.
-Je sais que vous êtes secouée mais prenez le temps d’apprécier cette bénédiction.
Ce n’était pas tant la grossesse qui bouleversait Lydia mais plutôt ne pas savoir de qui exactement elle était enceinte.

À suivre

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.

Visitez aussi

Retour au bercail

Deux semaines après leur réconciliation, Harry apprit qu’il avait une chance de revenir chez lui. …