vendredi , 17 septembre 2021

Le grand saut

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 3 juin 2021 à 16h58

Alan manquait cruellement à Lydia. C’était la première fois qu’ils passaient autant de temps sans se parler et elle n’arrivait pas à s’y faire. Harry, de son côté, se réjouissait du départ d’Alan. Enfin, il aurait Lydia pour lui seulement. Elle avait fini par accepter sa demande en mariage. C’était prévu pour six mois. Pour Harry, c’était un temps raisonnable. Pour Lydia, Alan aurait le temps de finir sa formation et d’être présent à la cérémonie. Chacun se réjouissait du compromis trouvé. C’était sans compter sur les caprices du destin pourtant. Un mois après cette décision, Harry fut appelé à aller travailler dans la succursale de sa firme qui se trouvait en Guadeloupe. Il y serait pendant deux ans. Une nouvelle qui bouleverserait ses plans de mariage prévu pour six mois. Il aurait voulu partir avec sa femme mais Lydia campa sur ses positions pendant longtemps.

-Ce serait trop précipité voyons.
-Lyd, qu’est-ce cela va changer puisqu’on se marierait dans six mois de toute façon ?
-Cela ferait cinq mois de différence. Ce n’est pas pareil.
-Et en cinq mois, qu’est-ce que tu ferais qui ne peut être fait ?
-Comment le saurais-je ? Les préparatifs commencent à peine.
-Elles seront réduites puisque nous aurons une cérémonie sobre et partirons ensuite.
-Je ne sais pas, je trouve que c’est trop rapide.
-Donne-moi une bonne raison de ne pas le faire Lyd s’il te plait et on n’en parle plus.

« Alan ne sera pas là », répondit-elle en son for intérieur mais cela elle ne pouvait le lui dire à haute voix. Pour la plus grande décision de sa vie, Alan serait absent. Pire, elle n’aurait même pas l’occasion de le mettre au courant. Pourtant, elle n’avait aucune raison de refuser le mariage. Elle était sure qu’elle aimait Harry et qu’il ferait un bon mari. Et comme il le lui avait dit récemment, il était temps de laisser les souvenirs de l’enfance derrière eux. N’empêche que cela la chiffonnait. Alan a toujours été présent dans les grands moments. Peut-être était-ce un signe pour lui montrer que rien ne serait plus comme avant. En désespoir de cause, elle murmura : « D’accord ». Harry n’en crut pas à ses oreilles dans un premier temps avant de comprendre que Lydia avait accepté.

Deux semaines plus tard, Lydia et Harry furent unis pour le meilleur et pour le pire tandis que de son côté, Alan faisait tout pour réussir son entrainement. Malgré tous les efforts physiques qu’il déployait, cela ne l’empêchait pas pourtant de penser à Lydia. Il se sentait coupable que Marina ne le manquait pas autant que Lydia. Il refusait de mettre un nom sur ce qu’il lui arrivait. Ce qui est certain, c’est qu’après cette formation, il tirerait tout ça au clair. « Peut-être qu’Harry n’avait pas tort après tout de surveiller de près sa copine avec moi », se dit-il en souriant. « Il ne perd rien pour attendre », pensa-t-il. Il ne savait pas cependant qu’au même moment, Lydia était en train de lui dire « oui » pour la vie.

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.

Visitez aussi

L’instant présent

-Pourquoi tu es venu Alan ?-Il me semble que je suis toujours là quand mon …