dimanche , 17 octobre 2021

Découverte

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 23 septembre 2021 à 13h16

Alan et Lydia n’avaient pas le choix que de se parler au risque de donner des explications à leurs proches. Alan lui présenta Marina pour la première fois mais Lydia aurait pu la voir dans le noir qu’elle aurait pu la reconnaître. Elle les félicita pour l’heureux évènement et allait s’éloigner quand Marina se retira pour répondre à un appel. Alan eut tout le loisir alors de parler à Lydia.

-Comment çà va Lyd ? Tu parais en pleine forme.
-Je le suis. Toi aussi à ce que je vois.
-Oui oui çà va. Quelles sont les nouvelles ?
-Rien de spécial. Je travaille. Je vis. Ma famille et Caroline me soutiennent. Voilà.
-Toujours pas de petit ami à l’horizon ?
-J’ai passé l’âge pour ça, répondit-elle en souriant.
-Vraiment ? Je ne vois pas encore de rides à ce beau visage que j’aime… -Alan s’interrompit, se rappelant soudain qu’il se dirigeait en terrain miné.
-Il ne s’agit pas de rides dans le visage, répliqua Lydia ignorant la dernière partie de sa remarque même si elle l’avait bien entendu.
-De quoi s’agit-il Lyd ?
-Des marques laissées sur le cœur.
-Je comprends. La mort de Violette pour moi par exemple en est une.
-Je sais combien tu l’aimais Alan.
-Elle me le rendait bien. Et elle t’appréciait aussi.
-Oui je m’en rappelle même si je l’ai négligée quelque peu ces temps-ci. Je ne l’ai même pas vue avant sa mort. J’étais trop occupée dans mon cocon avec ma…- Lydia allait dire sa fille mais se retint à temps.
-Avec quoi ?
-Avec ma peine j’allais dire.
-Harry te manque toujours ?
-Oui chaque jour.
-Et moi ?
-Quoi toi ?
-Est-ce que je te manque quelques fois Lydia ?
-Oui. Mon meilleur ami me manque tous les jours.
-Vraiment ? Et pourtant, je t’ai appelé après mon départ. Je t’ai laissé plusieurs messages, tu n’as pas réagi.
-Ce n’était pas mon meilleur ami qui m’écrivait Alan.
-C’était qui alors ?
-L’homme que j’aimais.
-Ah. Et l’homme que tu as aimé? Est-ce qu’il te manque ?
-Je ne veux pas en parler Alan. Et toi non plus tu ne devrais pas, je suppose. Ta femme n’est pas bien loin d’ailleurs.
-Désolée Lyd…

Ils se tenaient là ne sachant plus quoi dire quand l’un des cousins d’Alan brandit un album contenant des photos de Violette quand elle était petite. Tout le monde voulut regarder et Lydia fut de ce nombre qui se pressait pour voir les images. Elle avait toujours connu Violette adulte. Voir une partie de son enfance lui ferait du bien. Les premières photos pourtant la mirent mal à l’aise. Au fur et à mesure que tournaient les pages, le malaise de Lydia augmenta et elle se rendit compte qu’elle avait enfin trouvé à qui ressemblait Aline. Elle était le portrait craché de Violette quand elle était enfant.

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.

Visitez aussi

Surprise

Lydia se tenait à la fenêtre de sa maison. Cette maison qu’Harry lui avait trouvée …