jeudi , 17 juin 2021

Scène de jalousie

Temps de lecture : 1 minute

Mis à jour le 20 mai 2021 à 13h27

Marina trouvait difficilement Alan au téléphone. Les rares fois où ils se parlaient, il la renvoyait en coup de vent. Il disait toujours « Lydia ceci, Lydia cela ». Si avant, l’entendre demander l’avis de Lydia sur tout et n’importe quoi l’énervait, ce voyage en Haïti pour la retrouver la paniquait carrément. Cette fois, elle était décidée à mettre les choses au point. Marina appela Alan plus de trois fois de suite avant qu’il décroche enfin.

-Bonjour Marina.
-Enfin, tu décroches.
-Tu aurais pu me dire bonjour avant.
-Si cela t’intéressait tant me dire bonjour, tu aurais appelé toi-même pour le faire.
-Et si toi tu voulais tellement me parler, tu ne me ferais pas une scène au lieu de me dire ce que tu as à me dire ?
-Ah parce qu’il faut une raison spéciale maintenant pour appeler mon petit ami ? C’est nouveau, je ne savais pas.
-Marina, ce n’est pas ce que je voulais dire.
-Qu’est-ce que tu voulais dire alors ?
-Rien ma chérie. Comment vas-tu ?
-Tu me manques, répondit-elle adoucie.
-Je reviendrai bientôt Marina.
-Je t’attendrai avec impatience. Comment se passent tes vacances ?
-Intéressantes. Lydia s’occupe bien de moi.
-Lydia bien sûr, répliqua-t-elle en colère.
-Quoi ?
-Je n’entends qu’elle depuis que tu en Haïti.
-C’est mon amie.
-Rien que ça ?
-Qu’est-ce que tu veux insinuer Marina ?
-Que tu accordes plus d’importance à cette fille qu’à moi .
-Pourquoi ? Parce que je ne t’appelle pas 24hsur 24 ? Je suis désolé mais cela fait trois ans que je n’ai pas vu mes proches en Haïti. J’essaie de rattraper le temps perdu.
-J’ai l’impression que c’est seulement avec elle que tu rattrapes quelque chose.
-Marina, c’est seulement mon amie. Inutile de te faire du souci. Tu sais bien que je tiens à toi. Pas la peine de me faire une scène.
-Je suis désolée Alan, j’ai trop peur de te perdre.
-Tu n’as rien à craindre ma chérie, je serai toujours là.
-Et Lydia ?
-C’est mon amie. Ma meilleure amie et tu dois l’accepter parce qu’elle fait partie de ma vie Marina.

Et cette remarque ne rassura pas Marina outre mesure qui décida de faire plus attention aux fréquentations de son homme.

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.

Visitez aussi

Elle avait trouvé un job

Elle avait trouvé un job. Et elle en était heureuse. Parce qu’elle vivait en Haïti, …