mardi , 30 novembre 2021

Bonjour problèmes !

Temps de lecture : 3 minutes

Mis à jour le 11 novembre 2021 à 15h54

Aux côtés de Marina et de sa fille, Alan reprenait ses activités même si sa vie avec Marina devenait de plus en compliquée. Il n’arrêtait pas de penser à Lydia mais elle l’avait rayé de sa vie. Il s’efforçait donc de respecter sa décision même si, certains jours, il mourrait d’envie de tout quitter et de rentrer la retrouver. Dans ces moments-là, il se contentait d’admirer la petite photo d’elle qu’il gardait au fond de son portefeuille à l’abri des regards de sa femme. Perdu dans ses souvenirs, il n’entendit pas tout de suite la porte sonner. Quand il s’en rendit compte, il se rappela qu’il était seul à la maison, Marina ayant emmené Lola chez le pédiatre. Il ouvrit et on lui remit une lettre pour sa femme. Etonné, il se rendit compte qu’il s’agissait d’une assignation à comparaitre au Tribunal.

Intrigué, Alan ouvrit l’enveloppe. A mesure qu’il progressait dans sa lecture, Alan sentit sa fureur croître. Tournant comme un lion en cage, il attendit impatiemment la venue de sa femme pour avoir des explications. Marina vint une heure plus tard avec Lola toute endormie. Une fois Lola mise au berceau, Alan attaqua.

-Marina, peux-tu m’expliquer ceci, lui dit-il en lui tendant la lettre.
-Qu’est-ce que c’est ?
-Une assignation à comparaitre au Tribunal.
-Au tribunal mais….
-Tu as bien entendu. Tu es accusée de bigamie.
-De quoi ?
-Il parait que tu avais épousé quelqu’un d’autre dans un autre Etat avant de m’épouser moi.
-Si… mais non… enfin…
-Finalement, c’est quoi la bonne réponse ?
-Enfin si, j’ai épousé quelqu’un pour avoir la résidence et rester au pays mais…
-Je croyais que c’était ton père qui te l’avait donné avant sa mort Marina.
-Il est mort juste avant que le processus aboutisse alors j’ai dû épouser cet homme parce que mon oncle me l’avait demandé et…
-Et quand est-ce que tu comptais me le dire ?
-Alan, cela n’a aucune importance. Je n’ai jamais vécu avec lui. Il voulait que ça soit sérieux entre nous mais je ne l’aimais alors je suis partie et j’ai quitté la ville et…
-Mais après avoir obtenu la carte verte ?
-Oui… mais ?
-Et c’est toi qui disais à Lydia qu’elle était une femme sans scrupules ?
-Quoi ? Mais comment tu le sais ?
-Les murs ont des oreilles mais ce n’est pas ça le plus important Marina. L’important c’est que tu m’as menti, tu m’as trompé.
-Parce que toi tu ne m’as jamais trompé peut-être avec cette Lydia ?
-Je…
-Vas-y. Réponds Alan.
-Enfin peu importe. Ce n’est pas la question aujourd’hui. C’est arrivé une fois, il y a des années.
-Tout comme ce mariage. Une fois. Il y a des années.
-La différence c’est que ce mariage annule le nôtre automatiquement Marina. Et en ce moment, je ne demande que ça.
-Oui bien sûr pour courir dans les bras de ta chère amie, tu n’attendais que la bonne occasion.
-Parce que c’est de ma faute si tu étais mariée, que tu n’as jamais divorcé et que tu ne me l’aies jamais dit ?
-Alan, je sais que j’aurais dû t’en parler et….
-Une seconde, le document dit que ton mari s’appelle Grégory Jean-Louis. N’est-ce pas l’homme qui était chez nous il y a quelque temps ?
-Alan….
-Qu’est-ce qu’il était réellement venu faire Marina ?
-Me demander l’argent pour ne pas te dire la vérité. J’ai refusé.
-Et même ce jour-là, tu n’as pas jugé bon de me le dire ?
-J’avais trop peur de te perdre.
-Alors félicitations, tu as précipité cette perte Marina.
-Tu ne cherchais qu’un prétexte pour te débarrasser de moi n’est-ce pas Alan ?
-Non, je voulais vivre avec toi mais tu as tout fait pour transformer notre foyer en enfer. Et ça c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Quand je pense que j’ai pris un verre avec lui, regardé la télévision avec le mari de ma femme. Quelle ironie !
-Ce n’est pas mon mari, bon sang. Et je ne t’avais pas demandé de parler foot avec lui pendant des heures.
-J’aurais dû peut-être lui faire une scène comme toi tu le fais sans raison tous les jours.
-J’ai toutes les raisons de le faire au contraire à cause de cette fille.
-Alors tu comprendras que moi j’ai toutes les raisons de mettre fin à notre mariage après tant d’années de mensonges. Je dépose les papiers en annulation dès demain Marina.

À propos de Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.

Visitez aussi

Hasard

Lydia faisait ses courses tous les dimanches dans l’après-midi. Certaines fois, elle était accompagnée de …